Présentation du langage NICE

Cet article vous présente un langage original, NICE, très proche du Java et introduisant des concepts nouveaux par rapport à Java mais néanmoins anciens si on parcourt le spectre des langages de programmation existants.
Le but de cet article est de vous présenter le langage NICE, les aspects communs avec Java et d'autres langages de programmation, le tout à travers de nombreux exemples.

Lire l'article.

Article lu   fois.

L'auteur

Liens sociaux

Viadeo Twitter Google Bookmarks ! Facebook Digg del.icio.us Yahoo MyWeb Blinklist Netvouz Reddit Simpy StumbleUpon Bookmarks Share on Google+ 
Articles et tutoriels Borland C++ Builder
Accédez à une base de données Access avec les composants du BDE
Guide d'installation de la RxLib sous BCB 6
Présentation et utilisation du plugin borCVS pour Borland C++ Builder 6
Articles et tutoriels Java
Présentation de l'API Reflection
Gestion d'images en base de données avec l'API JDBC
Interview et reportages
Compte rendu des conférences JAX 2006, Eclipse Forum Europe 2006, EAKon 2006
Interview d'Eric Lefevre, consultant chez Valtech, au sujet de l'Open Space Technology
Compte rendu des Valtech Days 2007
Autres articles et tutoriels
Introduction à CVS
Présentation du langage NICE
Critiques de livres
Jakarta Struts Par la pratique (Eyrolles)
Initiation à JSP (Eyrolles)
Gestion de projets avec Subversion (O'Reilly)
Struts - Les bonnes pratiques pour des développements web réussis (Dunod)
Hibernate 3.0 : Gestion optimale de la persistance dans les applications Java/J2EE (Eyrolles)
Analyse et conception orientées objet - Tête la première (O'Reilly)
Gestion de projet eXtreme Programming (Eyrolles)
Gestion de projet - vers les méthodes agiles (Eyrolles)
Autres liens sur Developpez.com
La FAQ C++ Builder
Les Sources C++ Builder
Les FAQs JAVA
  

Copyright © 2004 Ricky81. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.