Developpez.com

Télécharger gratuitement le magazine des développeurs, le bimestriel des développeurs avec une sélection des meilleurs tutoriels

Developpez.com - ALM
X

Choisissez d'abord la catégorieensuite la rubrique :


Critique du livre Gestion de projet, vers les méthodes agiles

Date de publication : 10/02/2008

Par Ricky81 (autres articles)
 

Présentation et critique du livre Gestion de projet, vers les méthodes agiles de Véronique Messager Rota aux éditions Eyrolles.

            

1. Présentation de l'ouvrage
1.1. Table des matières
1.2. Le livre vu par l'éditeur
2. La critique
2.1. Premières impressions
2.2. La définition de la gestion de projet moderne ?
2.3. L'agilité à la Scrum ?
3. Remarques
4. Conclusion
5. Liens


1. Présentation de l'ouvrage


1.1. Table des matières

Introduction - Chef de projet : un métier complexe
Le chef de projet multicompétent
La solitude du chef de projet
La certitude de l'incertitude
Gérer un projet : mission (im)possible ?

Diagnostiquer sa gestion de projet
Les questions à se poser
Analyser la tendance de vos résultats

Méthodes traditionnelles ou méthodes agiles ?
Limites des approches classiques
Une alternative : les méthodes agiles
Synthèse des différences fondamentales entre approche traditionnelle et approche agile

Recueillir efficacement les besoins
Pourquoi est-ce si difficile ?
Partager une vision
Vers une collaboration efficace avec le client
Faire émerger les besoins
Formaliser les besoins
Hiérarchiser les besoins
Ce qu'il faut retenir

Planifier son projet
Pourquoi planifier ?
Définir sa stratégie de planification
Définir une enveloppe globale
Planifier avec une démarche prédictive
Planifier avec une démarche agile
Ce qu'il faut retenir

Suivre et piloter son projet
Quels indicateurs suivre ?
Comment suivre ces indicateurs ?
Comment présenter ces indicateurs ?
Comment piloter le projet ?
Ce qu'il faut retenir

Gérer les hommes
Constituer l'équipe
Animer l'équipe
Développer la collaboration
Créer un environnement de travail efficace
Gérer des équipes multiples ou distantes
Gérer les sous-traitants
Ce qu'il faut retenir

Adopter une approche agile
Dresser l'état des lieux
Fixer des objectifs réalistes
Comment démarrer ?
Initialiser la conduite du changement
Et dans le cadre...
Ce qu'il faut retenir

Annexe A : Présentation des coachs

Annexe B : Les outils de gestion de projet

Annexe C : Glossaire

Annexe D : Bibliographie


1.2. Le livre vu par l'éditeur

Cet ouvrage rassemble plus de dix années d'expérience en gestion de projet informatique, et compare les méthodologies traditionnelles - qui définissent à l'avance les besoins et organisent les activités à réaliser, leur séquencement, les rôles et les livrables à produire - aux méthodes agiles.
Ces dernières prennent le contre-pied des méthodes prédictives en évitant une définition trop précoce et figée des besoins ; elles ont montré une surprenante efficacité en pariant sur la souplesse des équipes. Ce guide aidera les chefs de projet, déjà familiarisés avec les méthodes traditionnelles de conduite de projet et attirés par les méthodes dites " agiles " ou débutant dans le métier, à évaluer et améliorer leurs compétences en gestion de projet. Il guidera également architectes, analystes, développeurs ou testeurs dans la conduite de leurs projets, ainsi que tous les clients ou experts métier non informaticiens souhaitant appréhender rapidement les enjeux et la répartition des rôles au sein d'un projet.


2. La critique


2.1. Premières impressions

Ce livre est sans doute parfait pour les chefs de projets, managers, ainsi que les clients ou experts métiers.
Par contre, les profils plus techniques (développeurs, experts, architectes) pourraient (je dis bien "pourraient") rester sur leur faim et se perdre dans des détails organisationnels. Bien entendu, tout dépendra de ce que chacun attend d'un livre sur les pratiques agiles.

Ce qui est appréciable dans cet ouvrage, ce sont les interventions régulières d'experts et professionnels des pratiques agiles qui agrémentent le propos de l'auteur.
On retrouve ainsi l'avis de coachs tels Laurent Bossavit, Régis Médina et Claude Aubry pour les plus connus (n'est-ce pas une part de l'agilité que de se recentrer sur les hommes ?).

Enfin, au delà de proposer un guide méthodologique répondant à différents questionnements (qu'est-ce qu'un projet agile, comment mettre en valeur l'approche agile face à un existant plus traditionnel, l'agilité au quotidien), les affirmations sont appuyées par des exemples, comparaisons, ou encore remarques, porteurs de bon sens.
De plus, la progression choisie par l'auteur est très adaptée et totalement cohérente avec le sous-titre de l'ouvrage ("vers les méthodes agiles") conclue par le très épineux thème du passage d'une gestion de projet traditionnelle vers une gestion de projet agile (tant sur l'aspect contractuel que sur la conduite du changement).


2.2. La définition de la gestion de projet moderne ?

S'il y avait un message à retenir, il serait "pour des projets réussis rendant chaque acteur gagnant, pensez agilité".
Pendant le chapitre introductif, l'auteur revient sur les statistiques catastrophiques de réussite des projets informatiques, pour ensuite décrire le chef de projet classique comme un gestionnaire portant tout le poids du projet et qui se voit trop souvent obligé de reléguer les aspects humains au second plan.
Puis l'auteur propose au lecteur d'évaluer "son profil" de chef de projet, d'une part pour lui permettre d'identifier sa façon d'agir au jour le jour, puis pour revenir sur chaque question et résumer chaque problématique (et pointer vers le chapitre la traitant en détail).

Dans un second temps, les failles des approches traditionnelles sont pointées du doigt et les grands courants de pensée agile, leurs caractéristiques et leurs avantages, sont présentés.

Après un chapitre sur le recueil de besoin, la hiérarchisation et la communication, le propos se recentre sur la planification de projet, le suivi et pilotage de projet, et la gestion des hommes.
Tout au long de ces chapitres, le chef de projet est présenté comme un facilitateur, c'est à dire une personne qui se met au service de son équipe pour permettre à chacun de se donner en toute autonomie sur le projet, en combattant la rigidité et la hiérarchisation du processus.
Les projets agiles ne se résument pas à un chef de projet (coach, scrum master, etc.), ce facilitateur est certes un pion essentiel mais son action permet de mettre en valeur et de responsabiliser tous les acteurs : le projet n'est plus centré sur une personne mais sur l'équipe au sens large.


2.3. L'agilité à la Scrum ?

Si dans les premiers chapitres, introduisant la gestion de projet agile, tous les courants de pensée sont détaillés, dans les chapitres ultérieurs le propos est plus souvent illustré par la méthode Scrum.
Ce n'est pas surprenant lorsqu'on apprend que l'auteur est certifiée ScrumMaster et que Scrum est la méthode principalement mise en oeuvre chez son employeur (Valtech).

Le lecteur apprendra donc les différentes pratiques liées à Scrum, à commencer par le vocabulaire (Product Owner, Product Backlog, Sprint, Sprint Backlog, etc.).
Il pourra notamment se rendre compte que Scrum est une méthode centrée sur les process et les hommes.

Cela n'empêche cependant pas l'auteur de présenter de nombreux concepts, la plupart du temps communs aux différentes méthodes agiles, notamment les techniques d'estimation ou les indicateurs (avancement, coût, etc.), ou encore le suivi des risques.


3. Remarques

L'orientation Scrum de l'ouvrage explique sans doute l'absence d'un ou plusieurs chapitres orientés outillage (à l'exception des outils de gestion de projet listés en annexe).
En effet, contrairement aux pratiques XP et UP qui se focalisent en partie sur les outils, Scrum se focalise sur les process et les hommes. Cette absence n'est donc pas nécessairement surprenante.

Même si parfois le propos se focalise sur Scrum, la présence de ces fréquentes interventions d'experts permet de conserver une portée plus globale, donnant même l'opportunité au lecteur de comparer les différentes pratiques sans que la comparaison n'ait à se matérialiser par un tableau comparatif.
L'ouvrage aurait cependant peut-être mérité un sous-titre mentionnant Scrum, sans pour autant laisser entendre que les autres méthodes agiles ne sont pas abordées.

Ce livre a le mérite d'introduire la gestion de projet agile de manière progressive et sur un ton pédagogique, fournissant un guide de découverte très intéressant aux non initiés.
Les connaisseurs de pratiques agiles seront sans doute tentés par une lecture non linéaire afin d'accéder plus rapidement à une information précise. A cet effet, on peut leur recommander de passer avant tout par le premier chapitre de diagnostic qui les réorientera vers le ou les chapitres dédiés à la thématique qui les intéresse, et qui soulèvera peut-être même de nouvelles interrogations.


4. Conclusion

Je ne sais pas si l'absence de tout nom de méthodologie agile dans le titre de l'ouvrage, sa table des matières ou encore son résumé (exception faite de la description de l'auteur et de la section "Au sommaire" en dernière de couverture), est volontaire.
Cela confirme peut-être l'orientation de l'ouvrage vers un public non connaisseur cherchant un premier contact avec la pensée agile, et un peu moins ceux qui sont déjà familiers d'une pensée agile (pourtant un habitué d'XP ou d'UP peut y trouver des informations comparatives intéressantes, et également découvrir Scrum).

Comme je l'ai précisé en introduction, l'ouvrage me paraît plus destiné à une population de chefs de projets, managers, clients ou experts métiers, décideurs.
Les profils techniques y trouveront bien sûr des informations intéressantes, notamment sur la partie organisationnelle centrée sur l'homme et sur les pratiques (pair programming, itérations, réunions), leur permettant de comprendre les enjeux et les raisons à l'origine de ce mode de fonctionnement. Néanmoins, ils pourraient rester un peu sur leur faim en voyant beaucoup d'aspects méthodologiques et organisationnels. Mais l'absence d'un chapitre majeur sur l'outillage se comprend étant donné la teneur Scrum de l'ouvrage, et la description d'outils techniques est assez délicate dans un ouvrage sur un thème agnostique de tout langage de programmation ou plateforme logicielle. A quand un livre francophone sur l'agilité appliquée à une plateforme donnée (il n'en existe à l'heure actuelle qu'un seul dédié à Python) ?
Il n'empêche que l'orientation du propos, notamment les chapitres méthodologiques, fera de cet ouvrage un livre sur lequel le lecteur pourra revenir régulièrement dans sa mise en pratique d'une gestion de projet agile.

En 230 pages, on trouve tout de même une quantité importante d'informations permettant d'aborder l'agilité avec sérénité.
Idéal pour découvrir la pensée agile et pour un premier contact avec la méthodologie Scrum (encore une fois, sans pour autant dire que les autres méthodologies, en particulier XP et UP, sont absentes de l'ouvrage), basé sur une présentation linéaire et des interventions précieuses de professionnels, cet ouvrage fait partie des références dans son domaine.

Je remercie Jérôme Briot pour la relecture de cette critique.


5. Liens



            

Valid XHTML 1.1!Valid CSS!

Copyright © 2007 Ricky81. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.

Contacter le responsable de la rubrique ALM